La norme électrique pour une salle de bains

Notre salle de bain est une partie de la maison qui doit répondre à différents critères de qualités, mais aussi de sécurité. Parmi les points à prendre en compte, on peut faire mention du fait que la salle de bain doit répondre à des critères spécifiques pour ce qui est des installations électriques.

La question des volumes de sécurité

Comme l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage, il est essentiel de bien prendre nos précautions pour ce qui est de la salle de bain. Celle-ci nécessite qu’on se tourne au mieux vers des alternatives qui permettent de limiter au mieux les électrocutions dans cette partie de notre domicile, et le système des volumes a été ce qui est le plus indiqué pour cela. En outre, cela sous-entend qu’il a été décidé de séparer la salle de bain en différents volumes.

De telles différences viennent instaurer des restrictions pour ce qui est des appareils électriques qu’il est possible d’utiliser dans des zones données, qui vont de 0 à 2. Chaque zone a été pensée de manière à bien faire une prise en compte des détails pour ce qui est des cas possibles d’incident en rapport avec l’électricité. Plus il y a de risques d’éclaboussures ou de contact direct avec l’eau, plus une zone sera restreinte en termes d’installations électriques.

Les indices de protection IP, les classes et la TBTS

Il s’agit d’un ensemble d’indices de protection qui viennent vous assurer une bonne qualité de sécurité vis-à-vis de l’interaction entre l’eau et l’électricité. Le niveau IPX4 concerne tout ce qui est projection d’eau dans toutes les directions, le niveau IPX5 se rapporte aux projections d’eau, et le niveau IPX7 se porte sur les impacts d’une immersion de manière temporaire dans l’eau. Pour être encore plus efficace pour ce type de notations, un système de classe a été instauré pour les appareils électriques pouvant prendre place dans la salle de bain.

La classe I comprend donc tout ce qui est dispositif électrique comme les appareils électroménagers, qu’on doit relier à la terre de manière obligatoire, et la classe II comprend les autres appareils. Pour ce qui est de la salle de bain, on distingue des appareils dits TBTS soit qui fonctionnent avec une Très Basse Tension de Sécurité. Une telle catégorie comprend principalement les appareils qui ne dépassent pas les 12V.

Comment sont utilisés les volumes ?

Pour le volume 0, qui comprend les zones d’immersion d’eau comme la baignoire, on ne trouve que des appareils TBTS. Pour le volume 1, il y a un peu moins de restriction, et c’est la zone immédiatement autour de votre carré de douche ou bien de votre baignoire. On a un peu plus de liberté pour ce qui est du volume 2, bien que des restrictions existent encore. Enfin, on a la zone hors-volume, pour laquelle on bénéficie d’une grande liberté, mais il faut quand même faire attention aux appareils qu’on décide de mettre en place dans cette zone pour éviter les incidents.