Tout savoir sur les siphons de sol

On a tous entendu plus d’une fois le terme « siphon » dans le monde de la plomberie. Bien évidemment, il s’agit d’un équipement indispensable dans le réseau de canalisation d’un logement. Certes, c’est un élément de plomberie très utile. Ainsi, pour vous éclaircir, nous allons détailler sur ce guide tout ce dont vous devez savoir sur cet accessoire. Tour sur l’horizon sur le siphon de sol.

Qu’est-ce qu’on entend par « siphon » ?

Un siphon de sol s’agit d’une pièce prenant la forme d’un tuyau coudé ou également de bouteille se composant de 3 orifices. Il a pour rôle de relier la bonde au système d’évacuation. En règle général, cet équipement se trouve sous un évier, un lavabo ou encore un bac de douches. Le premier orifice sert pour connecter la bonde, l’autre pour raccorder le tuyau d’évacuation et le dernier pour le déboucher en cas de besoin.

Le principe de fonctionnement d’un siphon de sol est simple ! Celui-ci doit toujours être rempli d’eau d’au moins 50 mm. Cette eau sert de « bouchon » hermétique entre votre équipement sanitaire ainsi que le réseau d’évacuation. Cette eau permet également de limiter toute remontée de mauvaises odeurs et le passage de vos animaux domestiques.

Tout savoir sur les siphons de sol

À savoir : votre siphon, même invisible, doit être facile à accéder pour faciliter son débouchage en cas de besoin.

Siphon, les différents types

Le siphon de sol se décline en plusieurs modèles. Premièrement, vous avez le siphon pour douche qui a été conçu pour s’encastrer. Il y a aussi le double siphon qui sert, comme son nom le laisse clairement entendre, à relier 2 bacs ou 2 éviers. Également, vous avez le siphon de sol destiné particulièrement pour les douches à l’italienne (garde d’eau qui se retire). Il y a aussi le siphon gain de place, siphon pour appareil électroménager, etc.

Par ailleurs, un siphon quelque soit son type peut prendre plusieurs formes. Il y a le

Siphon en S qui est le modèle classique, Siphon en U qui a été conçu de connecter 2 bacs ou éviers entre eux et aussi de déplacer l’eau de l’un vers l’autre.Siphon à tube plongeant ou à culot : pour ce type, c’est le culot qui reçoit la réserve d’eau. Siphon bouteille ou à cloison pour les éviers et les lavabos. Ce type est directement encastré dans le mur.

Comment bien choisir un siphon ?

Avec le nombre pléthorique de siphons qui est disponible, il est sûrement difficile de faire le bon choix. D’ailleurs, des critères sont à prendre en compte pour trouver le modèle qu’il vous convient. Il est ainsi à noter que pour choisir votre siphon de sol, vous devez prendre en compte la place qu’il va occuper en choisissant le modèle adapté à son futur emplacement. Choisissez également le matériau avec lequel il a été conçu. En effet, plusieurs choix sont à votre disposition. Aussi, prenez en compte sa sortie qui peut être horizontale (aller vers le mur) ou verticale (se dirige vers le sol).

N’hésitez pas à demander l’avis d’un expert pour trouver le siphon qui convient à votre habitation.

À qui faire appel pour la mise en place d’un siphon de sol ?

La mise en place d’un siphon n’implique pas de grands travaux et ne demande que peu d’outils et de temps. Bien évidemment, vous pouvez vous-même lancer dans son installation. Pourtant, si vous n’avez aucune compétence en plomberie ou que vous ne sentez pas de faire à réaliser l’opération, nous vous conseillons de faire appel à un plombier spécialiste pour ne pas éviter les mauvaises surprises.